time concept, selective focus point, special toned photo f/x

 

Timothy McVeigh, l’auteur de l’attaque à la bombe à Oklahoma City dans laquelle 168 personnes sont décédées en 1995, a cité les paroles du poème Invictus avant son exécution:

  • Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme.–De Invictus, William Ernest Henley

Il avait raison dans le sens où il pouvait prendre la décision qui déterminerait où il passerait l’éternité.

Mais il se trompait entièrement s’il voulait dire qu’il serait au contrôle pour toute l’éternité.

C’est le Dieu de la création, le Dieu de la Bible qui est souverain. Il nous donne le choix, cependant, de qui nous déciderons d’adorer de notre vivant. Et cela déterminera où nous serons éternellement.

Et vous? Quel sera votre choix?

Chaque jour nous fait avancer inévitablement vers notre rendez-vous certain avec la mort. Le seul élément qui nous est inconnu est le moment précis. Savez-vous si le jour de votre mort vous irez au ciel? Remplissez-vous les conditions d’entrée?

Plusieurs disent: « On verra rendu là. » Façon de penser extrêmement dangereuse, plus que suicidaire. On ne peut « voir » au fonctionnement de nos freins une fois tombé en bas du précipice. On ne peut « voir » au bon fonctionnement du parachute une fois sorti de l’avion. Avez-vous votre parachute pour votre saut dans l’éternité?

D’autres disent: « Je vais jouir de la vie maintenant, et je m’occuperai de Dieu quand je serai plus vieux. » Encore très dangereux. Pouvez-vous garantir que vous vous réveillerez demain matin? Combien de jeunes personnes entrent subitement dans l’éternité, soit de maladies fulgurantes ou à cause d’un accident?

Au Canada, une personne décède à toutes les deux minutes. Et cela dans toutes les couches d’âge. Certainement ces personnes aussi pensaient que cela arrive seulement aux autres.Et il faut comprendre que nous n’avons pas l’option de ne pas décider. Au fond, pour aller en enfer, tout ce que nous avons à faire, c’est de ne rien faire.

Si nous ne choisissons pas de suivre le Seigneur Jésus, par défaut nous le rejetons. Il n’y a pas d’entre-deux. Ne pas choisir, c’est choisir l’enfer.

Jean 3:17-18
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Déjà jugé! À moins que nous choisissions de nous repentir et de croire au Seigneur Jésus, nous sommes déjà jugés. Ne pas croire, c’est prendre la décision de Le rejeter.

Il y a quand même une autre chose que vous devez savoir avant de prendre votre décision. Dieu ne vous promet pas que tout va être rose dans votre vie au moment où vous choisirez de suivre Jésus.

En fait Il nous promet une vie incroyable, avec des avantages hors de ce monde, mais aussi avec des difficultés:

Marc 10:29-30
Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

Nous apprenons premièrement de ce passage que nous ne pouvons pas perdre en choisissant Jésus.

Il nous promet la vie éternelle! Il nous promet aussi une vie terrestre bien remplie. Le nouveau-né dans la famille de Dieu trouve dans la plupart des villes du monde des maisons, des frères, des sœurs, des pères et mères qui font maintenant, dans un sens, partie de sa famille élargie! Un lien instantané!

Où est la difficulté? Relisez le passage. Tout ceci vient aussi avec quoi? Des persécutions. C’est une promesse! Pourquoi? Parce que les gens qui rejettent Jésus n’aimeront pas les changements qu’ils verront en vous. Ils ont haï le Maître, et ils auront de la difficulté aussi avec Ses disciples:

Matthieu 10:24-25
Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison!

Le disciple de Jésus n’est pas persécuté constamment. Mais si vous êtes sérieux dans votre désir de Le suivre, à l’occasion cela viendra:

2 Timothée 3:12
Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

Mais pour suivre Jésus, il faut être prêt à cela. Jésus déclare que si nous ne sommes pas prêts à renoncer à tout pour Le suivre, même ce que nous avons de plus cher, nous ne sommes pas dignes de Le suivre:

Luc 14:33
Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.

Mais en fait, ces persécutions occasionnelles ont aussi un bon côté; elles sont en quelque sorte la marque qui atteste l’identité de l’enfant de Dieu. Jésus a dit:

Matthieu 5:10-12
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Celui qui est persécuté, non pour ne pas s’être mêlé de ses affaires, non parce qu’il est déplaisant, mais à cause de la justice, celui-ci peut se réjouir d’être en compagnie des fidèles hommes de Dieu du passé, il peut se réjouir de vraiment faire partie de la famille de Dieu!

Le Seigneur n’a pas laissé Ses enfants sans ressources face aux persécutions. Il nous enseigne comment agir:

Matthieu 5:44-46
Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.
Romains 12:21
Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien.

Quand nous prions pour ceux qui nous font du mal et nous surmontons le mal par le bien, cela change la façon dont nous les voyons! Et souvent cela change la façon dont eux aussi nous perçoivent.

Quelle que soit la manière dont les gens vous traitent, la voie de Dieu est non seulement la meilleure, mais elle est la seule qui mène au ciel.

Rappelez-vous: ne venez pas à Jésus pour améliorer votre sort dans cette vie. La nouvelle naissance n’est pas un moyen d’obtenir des choses pour ce monde, mais de vous réconcilier avec le Dieu à qui vous aurez à faire face au jour du jugement.

Et avec cela, Dieu donne à Ses enfants tout ce dont ils ont besoin durant leur séjour sur la terre.

Le livre des Actes des apôtres relate au chapitre 25 et 26 une discussion entre l’apôtre Paul et le roi Agrippa. À l’issue de la discussion, le roi déclare à l’apôtre qu’il l’avait presque persuadé de devenir chrétien. Le roi Agrippa est presque devenu chrétien ce soir-là.

Vous avez presque obtenu l’emploi. Vous avez presque gagné la course. Il y a une foule de « presque » dans cette vie, mais aucun dans l’éternité. Vous ne pouvez pas presque devenir chrétien. Soit vous prenez cette décision, ou non. Pas d’entre-deux. C’est votre choix.

De grâce, choisissez de servir Dieu, de suivre Jésus – pour votre bien présent et éternel!

Prenez quelques instants pour lire les deux prières suivantes, et à déterminer laquelle des deux correspond le mieux à votre aspiration, à ce que vous voulez vraiment faire.


Et réalisez que si vous ne priez pas consciemment la deuxième, vous priez la première par défaut. Réalisez que quand vous laisserez l’ordinateur, vous serez en train de servir quelqu’un. L’un ou l’Autre.

 

Cher Satan,

La Bible me dit que tu es le prince de ce monde et le père du mensonge. Tu séduis les nations et aveugle l’intelligence de ceux qui ne veulent pas croire.

Dieu me prévient que je ne peux entrer dans Son royaume parce que j’ai péché. J’ai menti, j’ai volé, j’ai regardé des personnes pour les convoiter, commettant l’adultère avec elles dans mon cœur. J’ai entretenu de la haine, que la Bible décrit comme étant semblable au meurtre. J’ai blasphémé le nom de Dieu, j’ai refusé de le placer mon Créateur en premier dans ma vie. J’ai convoité les biens de ceux autour de moi, omis d’honorer mes parents, et je suis coupable d’idolâtrie – je me suis fait un dieu selon mes désirs.

J’ai fait tout cela malgré la présence de ma conscience. Je sais que c’est Dieu qui m’a donné la vie. J’ai vu un coucher de soleil et la multitude d’étoiles. J’ai entendu les bruits de la nature. J’ai expérimenté une foule de plaisirs variés, tous venant de Sa main généreuse. Je réalise que si je meurs dans mes péchés, je ne connaîtrai plus jamais la joie.

Je suis conscient que Jésus-Christ a versé Son sang pour mes péchés et est ressuscité pour détruire la puissance de la mort, mais je refuse de confesser et renoncer à mes péchés.

Au jour du jugement, quand je serai jeté dans l’étang de feu, je n’aurai personne à blâmer que moi-même. Ce n’était pas la volonté de Dieu que je périsse. Il a montré Son amour pour moi en envoyant Son Fils mourir sur la croix pour mes péchés, afin de me donner la vie éternelle.

C’est toi, Satan, qui vient pour voler, tuer, et détruire. Tu es mon père spirituel. Je choisis de continuer à te servir et à faire ta volonté, car j’aime les ténèbres et je hais la lumière.

Si je demeure dans cette voie et ne change pas d’avis, je serai avec toi éternellement.

Amen.

 

Ou en contrepartie:

 

Mon Dieu,

J’ai péché contre Toi en transgressant Tes commandements. Malgré la conscience que Tu m’as donnée, j’ai regardé des personnes pour les convoiter, et ai commis l’adultère avec elles en mon cœur. J’ai menti, volé, je ne t’ai pas aimé, je n’ai pas aimé mon prochain comme moi-même.J’ai convoité ce qui appartenait à mon prochain, j’ai entretenu de la haine et de la rancune dans mon cœur, me rendant coupable de meurtre à Tes yeux. J’ai blasphémé et utilisé Ton saint nom en vain. Je me suis fait des dieux selon mes désirs, me rendant coupable d’idolâtrie. Je n’ai pas honoré mes parents comme Tu l’exigeais.

Si je me tenais devant Toi dans Ta justice et dans Ta sainteté au jour du jugement, et si chaque péché en paroles ou en action, si chaque péché secret que j’ai commis étaient présentés comme évidence de mes offenses contre Toi, je serais entièrement coupable. Le châtiment que je mériterais en toute justice serait l’enfer.

Je suis extrêmement reconnaissant que Jésus ait pris ma place en souffrant et en mourant sur la croix. Il a été puni pour mes péchés. Il a payé ma dette pour que je puisse quitter le tribunal pardonné. Il a prouvé à quel point Tu m’aimes. Je crois qu’Il est ressuscité des morts, selon les Écritures.

Je confesse maintenant et je renonce à mes péchés, et je cède ma vie au Seigneur Jésus en tant que mon Sauveur et Maître. Je ne vivrai plus désormais pour moi-même. Je Te présente mon corps, mon âme et mon esprit, je Te donne ma vie pour Te servir dans l’avancement de Ton royaume et de Ta mission. Je lirai Ta parole et T’obéirai.

C’est uniquement à cause de ce que Jésus a fait pour moi à la croix du Calvaire que je sais maintenant que je serai avec Toi pour toujours.

Je t’appartiens, éternellement.

Amen.

 

Jésus nous dit:

Matthieu 6:24
Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.

Aucun d’entre nous ne peut servir deux maîtres. Qui choisirez-vous de servir pour le reste de votre vie et pour l’éternité?

Si vous répondez « Moi-même », vous aurez fait le même choix que Satan, et vous vous alignerez avec lui dans cette vie et après.

Il est temps de décider… Laquelle des deux prières reflète le plus le désir de votre cœur? Êtes-vous prêt à vous abandonner au Seigneur Jésus-Christ?

Si cela est votre désir, votre conviction, dites-le Lui. Vous pouvez le faire en vos mots. Une personne qui a commis l’adultère et réalise le mal qu’elle a causé, si elle désire revenir à son époux et demander pardon, elle n’a pas besoin d’être prise par la main pour le faire, et elle n’a pas besoin non plus qu’on lui dicte ce qu’elle doit dire.

Les mots utilisés ne sont pas si importants d’ailleurs, car ce n’es pas une « prière » qui sauve. Ce qui compte, c’est la conviction au fond du cœur:

  • la conviction d’être perdu sans le Seigneur Jésus,
  • la conviction que sa mort à la croix est le paiement qui suffit pour le pardon de vos péchés,
  • et la conviction qu’il n’y a rien dans ce monde que vous désirez faire davantage que de vous détourner de votre vie de péché pour Le suivre.

Du côté de Dieu, il n’y a aucune hésitation, aucun obstacle. Il nous fait d’ailleurs une belle promesse:

Romains 10:9
Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé!

Nous aimerions vraiment vous demander une faveur: de nous laisser savoir quelle est la décision que vous aurez prise!

Si vous aimeriez le faire, vous pouvez nous contacter en cliquant ici.

Notre plus grand souhait et notre prière est que vous choisirez de servir le Dieu de l’univers avec chaque fibre de votre être. Nous espérons de tout cœur vous voir au ciel un jour!

Si vous avez décidé de suivre Jésus, si vous venez de naître de nouveau, une nouvelle vie commence pour vous!

Ma nouvelle vie