Exode 20.13:

Tu ne tueras point.

 

Le sens du mot hébreu ici est, « Tu ne commettras pas de meurtre ». La différence est importante. Dieu n’est pas contre le droit des personnes à défendre leur vie. Ce n’est pas un meurtre de tuer quelqu’un qui est en train d’essayer de vous tuer. C’est justement de prévenir un meurtre que d’arrêter celui qui se prépare à le commettre. C’est d’ailleurs un mandat que Dieu donne d’emblée aux autorités pour la préservation de l’ordre et de la sécurité dans une société (Romains 13.1-4).

Mais la majorité d’entre nous n’avons pas eu à nous rendre là. Cependant, Dieu regarde au cœur, et en réalité l’attitude de celui qui veut détruire son prochain est aussi coupable à Ses yeux que l’action de celui qui appuie sur la gâchette du fusil pour tuer.

Jésus a dit:

Matthieu 5:21-22
Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d’être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d’être puni par le feu de la géhenne.

Et l’apôtre Jean confirme:

1 Jean 3:15
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.

En conséquence, si vous avez éprouvé de la colère et de la haine pour votre prochain, c’est la même chose que le meurtre aux yeux de Dieu. Pourquoi? Parce que Dieu voit l’intérieur aussi bien que l’extérieur de nos vies, et que pour Lui les intentions comptent aussi bien que les actions.

À chaque fois que faisons du mal, disons du mal ou pensons du mal de notre prochain, nous sommes coupables devant Dieu.

Posez-vous cette question: « Ai-je transgressé le sixième commandement? »

Septième commandement