Exode 20.4-6:

Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

 

Le deuxième commandement concerne le fait de se faire des idoles. Nous transgressons ce commandement quand nous nous fabriquons un dieu selon nos goûts.

Quand nous disons: « Mon dieu n’enverrait jamais des gens en enfer », nous nous faisons un dieu à notre image. Le problème est que quoi que nous pensions de Dieu, Il demeure Lui-même, tel qu’Il se révèle dans la Bible.

Soit que nous fabriquions nos propres idoles, ou que nous adoptions les idoles que notre société nous présente, les idoles détiennent un certain pouvoir sur nous. Les possessions matérielles, l’argent, les loisirs, la nourriture, la drogue, les amis, la télévision, un emploi, la famille peuvent tous devenir des idoles dans nos vies, et prendre la place de Dieu.

loi_americanidolPensez à l’émission « American Idol » ou « La voix ». Les concurrents veulent devenir l’idole que tous les spectateurs admireront! Nous pouvons donc idolâtrer les vedettes, et nous pouvons aussi nous placer nous-mêmes dans la position d’idoles pour des gens autour de nous…

L’instinct de l’homme le pousse à adorer, à admirer. Et ce qu’on adore, admire, nous contrôle. Qu’adorez-vous dans votre vie?

Maintenant, posez-vous cette question: « Ai-je transgressé le deuxième commandement? »

Troisième commandement