Lucie Bourdeau

Depuis qu’elle se souvient, Lucie a toujours cherché à comprendre la vie, pourquoi nous sommes sur la terre et ce qui arrive après la mort. Après un long détour dans les enseignements du Nouvel âge, elle a trouvé Celui qui pouvait lui donner une nouvelle vie…


Depuis que je me souviens, j’ai toujours cherché à me comprendre, comprendre la vie, pourquoi nous sommes sur la terre et ce qui arrive après la mort.
Mes parents étant pieux, nous allions régulièrement à la messe. Toutefois, durant la semaine nous vivions des moments difficiles, étant une famille «dysfonctionnelle ». Je me demandais ce qui était « normal » car je me sentais constamment inquiète. Je n’étais pas bien chez moi, mais je ne me sentais pas mieux ailleurs. Je croyais en Dieu mais je ne savais pas comment prier, ce qu’il s’attendait de moi. Bref, je ne le connaissais pas!

Il y a environ dix ans, une amie m’a offert un cadeau. C’était un livre qui parlait de la vie. En le lisant, j’ai pu tout de suite m’identifier avec ce qui était écrit. Ce livre répondait à plusieurs de mes questions. Je croyais avoir enfin trouvé la philosophie de vie qui allait m’aider à traverser les moments difficiles de ma vie et à comprendre Dieu, sa vision de la vie et de la mort.

Je me suis intéressée à cet auteure, à ses autres livres ainsi qu’à ses conférences. Par la suite, elle offrait des cours et des conférences sur cassettes sur tous les sujets qui m’intéressaient. Il y en avait sur le couple, la sexualité, les relations interpersonnelles, la relation parents/enfants et tout ce qui rejoint les problèmes de la vie.

J’ai donc acheté plusieurs cassettes, lu la plupart de ses livres et suivi plusieurs cours afin d’étudier sa philosophie de vie que j’avais adoptée. J’ai aussi lu plusieurs livres de d’autres auteurs qui suggéraient des méthodes semblables, ce qui m’encourageait à poursuivre mes études dans ce domaine. Le principe de base était de se charger de notre vie, d’être responsable de nos décisions et des conséquences qui en découlent car nous avons tout ce qui est nécessaire pour gérer notre vie ou devrais-je dire nos vies. Ceci nous amenait à analyser nos conflits, nos enfants, nos conjoints, enfin, tout ce qui nous entoure pour ensuite régler le conflit. Chaque cours suivi répondait à certaines de mes questions. Toutefois, ces réponses suscitaient d’autres questions qui m’amenaient à suivre d’autres cours…

J’ai enfin décidé de suivre toute une formation incluant presque tous les cours qui devaient répondre à mes questions. En plus, cette formation m’offrait la possibilité d’ouvrir mon bureau d’affaires afin d’offrir mes services aux gens qui, comme moi, auraient besoin d’aide à comprendre la vie et résoudre leurs problèmes. Imagine, moi qui avais toujours voulu aider les gens! En plus, je voyais que cela pourrait être très valorisant.

Du début de la lecture de ces livres jusqu’à la fin de ma formation (cela a duré environ dix ans) , je partageais mes notions apprises avec les gens qui m’entouraient. Ceci me permettait de voir la réaction des gens face à ces notions et de les mémoriser. La plupart des gens semblaient être du même avis que moi, et ils pouvaient me transmettre des idées semblables qui venaient de sources différentes.

Ma formation s’est terminée à l’été 2000. Je devais faire les démarches pour ouvrir mon bureau en septembre. Toutefois, pendant de temps, j’ai tout remis en question, mon travail, mon rôle de parent et, depuis plusieurs années, mon mariage. Je me sentais dépassée par mes incertitudes…et j’étais censée aider les autres!

Je me suis mise à pleurer tant j’étais découragée. Je n’en savais pas plus sur la vie. J’étais remplie d’insatisfaction, et je ne savais pas où je m’en allais…J’ai prié Dieu. « Je n’en peux plus. Si je ne suis pas sur la bonne voie… Envoie-moi autre chose! »

Ma fille invita une amie que sa mère est venue reconduire chez nous. Comme d’habitude, nous avons échangé sur plusieurs sujets. Normalement, elle avait une philosophie de la vie très semblable à la mienne. Mais cette fois, c’était différent. Elle m’a dit qu’elle avait vécu des expériences étranges, du moins pour moi, et qu’elle s’était renseignée auprès d’autres personnes à ce sujet. Elle lisait la Bible pour en savoir d’avantage. Elle m’a dit que la Bible contredisait plusieurs sujets de notre philosophie, comme la réincarnation et qu’elle interdisait nos pratiques de divination telles la numérologie, et les traitements de guérison qui faisaient appel à l’énergie universelle… (Deutéronome18.9-14)

Cette discussion dura environ une heure. Normalement, je n’aurais pas écouté quelque chose qui contredisait la philosophie que j’avais enfin trouvée. Mais, suite à mon état d’âme et ma prière, j’ai écouté avec une ouverture d’esprit. Pourtant en même temps, je sentais ma structure de base s’écrouler sous mes pieds. Sagement, elle n’a pas voulu m’en dire plus long pour le moment, mais elle demeurait disponible si je désirais en savoir davantage. J’étais satisfaite de cet arrangement, et je n’ai pu faire autrement que de lui dire : « Tu viens de me brasser la cage! »

Durant les jours qui ont suivi, j’ai fait ma propre recherche aussi dans la Bible. Pour moi, la Bible était un livre important, mais je n’avais pas pensé la consulter auparavant. La Bible m’a confirmé ce qu’on venait de m’annoncer. J’ai rencontré les personnes que cette femme avait consultées. J’ai été ébranlée de voir que j’avais été si longtemps sur la mauvaise voie. Je dirais même que je me trouvais sur la voie opposée de celle Dieu, celle que je recherchais depuis toujours. Je me suis mise à trembler littéralement. Je me sentais fragile et j’avais l’impression que deux forces se débattaient en moi. J’ai reconnu enfin que je n’avais pas la sagesse de discerner ni le pouvoir de contrôler ma vie. Je ne connaissais pas Dieu, même si je connaissais un peu son adversaire.

Je me souvenais d’une personne qui m’avait déjà mis la puce à l’oreille au sujet de Dieu. Je me sentais très bien quand je me trouvais en sa présence et je désirais la revoir. Par coïncidence (il n’y a pas de coïncidence avec Dieu), je l’ai rencontrée et nous avons eu l’occasion de discuter ensemble. Elle m’a expliqué d’une façon si simple ce que je vivais. Elle m’a rassurée. Nous nous sommes reparlé à plusieurs reprises et, chaque fois, je savais dans mon cœur que Dieu répondait à ma prière et que ces personnes étaient envoyées pour me guider vers lui.

Un jour, elle m’a demandé si je reconnaissais que j’étais pécheresse et que j’avais besoin d’un Sauveur. Elle m’a aussi demandé si je croyais en Dieu et en son Fils Jésus-Christ, si je croyais que Jésus était mort pour mes péchés et qu’il était ressuscité. Elle m’a ensuite demandé si j’étais prête à lui demander pardon pour mes péchés et à lui donner ma vie. J’ai répondu « oui » à toutes ces questions de façon réfléchie et sans aucune hésitation. Contrairement à tout ce que j’avais appris pendant dix ans, je n’étais pas capable de me charger de ma vie, j’avais désespérément besoin du Créateur de la Vie.

Les jours qui ont suivi, j’ai ressenti un calme intérieur, comme je n’avais jamais vécu auparavant. Je savais que Dieu était avec moi et qu’il s’occuperait de nous.

Je ne remets plus mon mariage en question, et sans me conditionner comme je devais le faire lorsque je pratiquais les autres philosophies de vie. Je ne me tourmente plus pendant des semaines à essayer de régler des conflits, les analysant sur tous les sens pour en finir avec plus de questions et de mal de tête. Beaucoup moins centrée sur moi-même, je prends soin de ma famille avec plaisir; car Dieu a mis dans mon cœur les choses qui sont importantes à ses yeux.

Dieu est venu me chercher lorsque j’étais perdue, et je me suis entièrement abandonnée à lui. En plus d’être sauvée, j’ai une relation intime avec lui. Cette relation me comble au-delà de tout ce que j’aurais pu m’imaginer. Dieu m’accompagne partout. Je ne suis plus seule à relever les défis de la vie!

 

Si vous désirez savoir comment être réconcilié avec Dieu et avoir la vie éternelle, consultez la présentation suivie de l’Évangile dans la section « Trouver Dieu: comment c’est possible ».

Si vous avez des questions, ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter! Il nous fera plaisir de vous répondre.