Louis Roussel

Né dans une famille de huit enfants, la conversion de la soeur de Louis provoque tout un bouleversement. L’impact se traduira éventuellement par un changement de vie et de vocation pour Louis…


Je suis né dans une famille de huit enfants, je suis jumeau avec une fille nommée Lucie.

J’ai vécu dans un foyer où mes parents prenaient soin de nous. À vrai dire malgré le fait que nous n’étions pas très riches, nous n’avons jamais manqué de rien.

Mon père travaillait très fort et ma mère s’occupait de sa marmaille.

Mes parents étaient très religieux et ils nous ont appris à faire notre prière avant de se coucher, surtout ma mère.

Vers l’âge de 15 ans ma sœur jumelle Lucie s’est convertie à l’Évangile de Jésus-Christ. Cela a produit alors tout un tollé dans le foyer. Mes parents étaient convaincus que Lucie s’était faite embarquer dans une secte et que ces gens voulaient lui soutirer tout son argent.

Malgré tout ce remue-ménage, Lucie a persévéré dans sa foi et on l’a laissé tranquillement « vivre son trip ». Durant cette période Lucie m’a remis un traité intitulé « Le film de votre vie » J’ai lu ce traité et j’ai fait la remarque : « Si je comprends bien je n’ai qu’à faire comme le larron sur la croix et accepter le don de Dieu à la dernière minute et le tour est joué! »

J’ai donc étouffé ma conscience et j’ai continué à faire ma vie comme bon me semblait.

Lorsque je suis entré au Cégep à l’âge de 17 ans, je m’amusais beaucoup et la religion était très loin derrière. À l’âge de 20 ans je suis tombé en amour avec une fille. Je l’ai fréquentée pendant 5 ans.

À l’âge de 25 ans, j’ai vécu une rupture avec cette personne. J’ai passé par un dur moment. Je savais dans mon cœur que le Seigneur me cherchait et la douleur m’a fait plier les genoux devant Dieu.

Un soir d’octobre 1987, j’étais dans ma chambre à coucher et le Saint-Esprit m’a convaincu que j’étais bel et bien un pécheur. Je méritais d’être jugé pour mes péchés, j’étais donc condamné à mort à cause de ceux-ci. Je méritais de passer l’éternité en enfer. Le seul moyen d’éviter la mort éternelle était que je me repente et que je croie que Jésus avait pris ma place sur la croix.

J’ai confessé alors à Dieu mes péchés, j’ai reconnu dès ce moment que je méritais une conséquence; la mort éternelle en enfer!

J’ai demandé pardon pour mes fautes et Jésus-Christ m’a sauvé de la condamnation éternelle. Dieu m’a pardonné en Jésus-Christ!

Ma vie fût alors transformée à jamais. J’étais sauvé de l’enfer pour l’éternité, mon cœur était débordant de joie et de reconnaissance! Maintenant ma raison de vivre sur la terre est de connaître d’avantage Jésus-Christ et le faire connaître.

 

Si vous désirez savoir comment être réconcilié avec Dieu et avoir la vie éternelle, consultez la présentation suivie de l’Évangile dans la section « Trouver Dieu: comment c’est possible ».

Si vous avez des questions, ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter! Il nous fera plaisir de vous répondre.