Bobby Ouellette

Affilié à un groupe de motards criminalisé Bobby sombrait toujours plus. Il raconte comment Dieu a transformé sa vie: « J’ai demandé à Dieu de me mettre sur un bon chemin. »


Bobby est un homme de 50 ans, affilié à un groupe de motards criminalisés. En ville, c’est Bobby qui fait le trafic de la drogue dans les bars. Il a les cheveux longs et une grosse barbe, il est tatoué et porte le chiffre 666 sur son blouson. Je dis; «est-ce bien de ce Bobby dont on parle? ». « Oui, dit mon père! C’est bien lui! ». L’histoire de Bobby est étonnante.

Né au Québec, recueilli en famille d’adoption dès sa naissance, Bobby, père de quatre enfants, connaissait malheureusement une vie de débauche incluant le sexe, la drogue et l’alcool. Cela l’a conduit à d’innombrables problèmes. En 1990, il a fait un terrible accident de travail qui l’a rendu invalide. À cause de la drogue et de sa vie nocturne, il a quitté sa femme, et a fait de la prison au moins six fois. Il a fait des choses honteuses qui ont fini par couper complètement sa relation avec ses propres enfants.

Un cri vers Dieu

Bobby était parvenu au seuil du désespoir et voulait arrêter cette misérable vie, mais il n’en était pas capable. L’assistance sociale lui offrit un logement, mais il ne lui restait que $16 par mois pour se nourrir. C’est alors, que désespérément il a crié à Dieu; « Seigneur, si tu me donnes un toit et de la nourriture, je vais cesser de vendre de la drogue».

Un cœur compatissant

Quelques temps après sa prière, Bobby est venu habiter dans le bloc appartement de mes parents. Par un bel après-midi, ma mère l’a vu tomber dans l’escalier. Croyant qu’il avait trop pris de drogue, mes parents l’ont vite conduit à l’hôpital. Non il n’était pas drogué, mais souffrait de malnutrition, n’ayant rien mangé depuis quatre jours. Dieu s’est servi de cet événement pour mettre à cœur à mes parents de lui venir en aide. À chaque jour, mon père s’est mis à lui apporter un repas et à lui parler de Jésus. Et cela, jusqu’au soir où j’ai moi-même appris que Bobby venait jouer aux cartes à tous les soirs avec ma mère de 83 ans.

Sans porter de commentaires, Jacinthe et moi avons décidé de venir jouer aux cartes avec ma mère et le fameux Bobby. Ce qui nous a permis de mieux le connaître et de découvrir derrière les traits durs et empreints de souffrance de cet homme, un cœur tendre et sympathique. Après quelques soirées de cartes, et plusieurs rires aux larmes (car il a un bon sens de l’humour), j’ai invité Bobby chez moi pour écouter le film « La passion du Christ » de Mel Gibson. Après le visionnement du film, Bobby a prié et a demandé au Seigneur Jésus d’être son Sauveur personnel. C’était le 2 septembre 2004, à 21h00 précises.

Une vie transformée

Bobby est actuellement un homme transformé, dégagé de la condamnation de son lourd passé. Dieu l’a pardonné et l’a complètement délivré de la drogue et de la dépendance du monde des motards. Depuis sa prière initiale au Seigneur, Dieu a entrepris un processus pour le délivrer et le transformer. Mes parents ont agi sans préjugé envers lui, ils l’ont tout simplement aimé et adopté comme un fils pour lui parler de l’amour de Jésus. Tout dernièrement, les enfants de Bobby ont recommencé à le fréquenter, parce qu’ils voient en lui un réel changement.

“Ben, j’ai demandé à Dieu de me mettre sur un Bon Chemin. Pis avec l’aide de M. et Mme Ringuette, ils ont parvenu à me convaincre d’aller à ‘l’église à Alain.”

“Les gens vont me trouver si changé, là je leur répondrai que j’ai donné ma vie à Dieu et à Jésus!”

 

Si vous désirez savoir comment être réconcilié avec Dieu et avoir la vie éternelle, consultez la présentation suivie de l’Évangile dans la section « Trouver Dieu: comment c’est possible ».

Si vous avez des questions, ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter! Il nous fera plaisir de vous répondre.